2003: realtime 3D for EGE

July. 30th, 2003 21:44 by sdelucaPermalink | TrackBack: http://stephanedeluca.com/trackback/905 — updated on Nov. 20th, 2018 09:18 exists for 15 years & 4 months ago - .

In-fusio created the business of the downloadable apps on mobile phones back in 2001 with the ExEn technology: it embedded a very compact Java VM from Shlumberger plus a thin native API to provide maximum performances. This was before J2ME even existed. EXeN was deployed on more than 200 mobile phone models and brands.

In 2003, with the emergence of the first smartphones, I was in charge of creating a realtime 3D engine API and native code to embed into the EGE, the successor of ExEn.

TBC.

A preview of EGE/3D on LG7100 handset

This was the first time the engine ran on an actual handset: this was on Thursday January 29th 2004 à 09:32am.

Magazine SVM de novembre 2003

Jouez mobile technologies engagées : Après des débuts timides, le jeu vidéo sur mobile est en plein boom : "En un an, nous sommes passés de 0 à plus de 200 000 jeux téléchargés par mois", s'enthousiasme Anne-Laure Descleves, responsable communication chez Gameloft, un éditeur de jeux sur portables. Même son de cloche chez In-Fusio, le pionnier du secteur, qui affirme compter un nouveau joueur toutes les cinq secondes. Un succès dû à la multiplication des téléphones Java. On désigne ainsi les appareils capables d'exécuter des applications programmées avec J2ME (Java 2 Micro Editionl. une version allégée du célèbre langage de Sun Microsystems. Cette techno change tout car elle permet de concevoir des jeux dignes d'une console de poche, ne pesant pas plus de 150 Ko et téléchargeables en moins de deux minutes sur les réseaux GPRS. Ainsi. Gameloft propose, dans son catalogue, qui compte une trentaine de titres, des adaptations de jeux pour consoles et PC comme Splinter Cell, Prince of Persia ou Rayman 3. Si les jeux sur mobiles se doivent d'être simples et faciles d'accès, des applications plus évoluées sont déjà disponibles. Sur Splinter Cell, par exemple, il existe des modes experts qui permettent de pratiquer l'infiltration plutôt que le tir. Et sur le jeu de course automobile IF Racing, le dernier titre d'In- Fusio, on peut courir contre son "ghost", une voiture fantôme indiquant l'ancienne position du joueur, et l'envoyer à un ami pour qu'il puisse comparer ses performances. La prochaine étape sera le passage à la troisième dimension. Mais avant d'en arriver là, il faut que les API (interfaces pour la programmation d'application) de jeux Java pour mobiles, baptisées MIDP (Mobile Information Device Profile), évoluent suffisamment et que les constructeurs se mettent d'accord sur un standard. "Pour l'instant, chacun y va de son implémentation propriétaire", se plaint Yann Mondon, le directeur de la communication d'In-Fusio. Voilà pourquoi cette société met en avant sa technologie ExEn, une machine Java optimisée pour le jeu, dont la prochaine mouture, prévue pour la fin de l'année, proposera un moteur 3D dédié, des fonctions sonores et multi-joueurs avancées ainsi que des animations Flash. Si Alcatel, Panasonic, Siemens, Sagem, Philips et Trium ont intégré ExEn sur leurs appareils, d'autres constructeurs comme Nokia ou Motorola y sont rétifs. Mais, à terme, tout ce petit monde devrait utiliser les mêmes technos et la 3D se généralisera. Quant aux jeux multijoueurs, ils s'apprêtent à débarquer : Gameloft met la dernière touche à une nouvelle version de Splinter Cell qui permet de jouer à plusieurs en mode coopératif. Elle sera disponible à Noël sur la N-Gage de Nokia, un hybride de téléphone et de console de jeu, dotée d'une connexion Bluetooth. A.M.

Gameloft, l’éditeur de jeux sur mobiles, prépare une version 3D du jeu XIII. inspiré de la célèbre bande dessinée, pour la fin de l'année.